Que vous soyez un maximaliste du Bitcoin, que vous pensiez qu'il s'agit d'une arnaque géante ou que vous vous situez quelque part entre les deux, ce qui ne fait pas débat, c'est que le minage de Bitcoin consomme beaucoup d'énergie. Afin de maintenir les coûts aussi bas que possible, les mineurs recherchent une énergie bon marché. Plus les coûts énergétiques sont bas, plus les bénéfices sont importants. Et il existe peu de pays où les coûts énergétiques sont aussi bas que l’Islande. L'explosion de la demande d'énergie bon marché signifie que l'Islande est devenue une plaque tournante mondiale pour l'exploitation minière de Bitcoin, ce dont la Première ministre islandaise, Katrín Jakobsdóttir, n'est pas satisfaite.

Dans une interview (payante) avec le Financial Times (via crypto.news), Jakobsdóttir a exposé sa vision de s'éloigner de l'exploitation minière vers une utilisation plus efficace de l'énergie, en particulier la production alimentaire. Elle a mentionné en particulier le maïs, car le pays insulaire importe plus de 50 % de ses légumes et près de 100 % de ses céréales.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *