Le sentiment de risque se renforce, les devises restent stables, anticipent des baisses de taux et des données économiques cruciales

13 views 5:56 am 0 Comments juin 3, 2024

Les marchés mondiaux ont commencé la semaine sur une note positive, tirant parti de la solide clôture de la semaine dernière aux États-Unis et soutenus par des données manufacturières légèrement meilleures que prévu en provenance de Chine. À Tokyo, les actions ont reçu un soutien supplémentaire grâce aux commentaires du directeur exécutif de la BoJ, Takashi Kato, qui a indiqué que la banque centrale n’avait pas l’intention dans l’immédiat de se débarrasser de ses avoirs en ETF.

Les marchés des changes montrent cependant moins d’activité, les traders conservant leurs positions en prévision d’événements importants prévus plus tard dans la semaine. Le yen japonais, le dollar australien et le dollar canadien sont actuellement plus faibles, tandis que le franc suisse, l’euro et le dollar néo-zélandais sont plus forts. Le dollar et la livre sterling affichent des performances mitigées. Les marchés mondiaux se concentrent sur les prochaines réunions de la BCE et de la Banque du Canada, qui pourraient entraîner des baisses des taux d’intérêt. De plus, la publication de données économiques de premier plan telles que les indices ISM américains et les salaires non agricoles sera surveillée de près.

Techniquement, la cassure par l’or du support mineur de 2325,19 suggère que la baisse corrective à partir de 2449,83 reprend pour le support du cluster de 2277,34 (retracement de 38,2% de 1984,05 à 2449,83 à 2271,90). Un fort soutien pourrait y être observé pour apporter un rebond. Une cassure de la résistance de 2363,84 indiquerait qu’un rallye plus important est prêt à reprendre. Cependant, une cassure prolongée de 2277,23 indiquerait qu’une correction à plus grande échelle est déjà en cours.

En Asie, au moment de la rédaction de cet article, le Nikkei est en hausse de 1,14%. Hong Kong HSI est en hausse de 2,44%. La Chine Shanghai SSE est en baisse de -0,43%. Le Singapore Strait Times est en hausse de 0,28%. Le rendement japonais du JGB à 10 ans est en baisse de -0,0006 à 1,074.

L’indice PMI manufacturier du Japon, finalisé à 50,4, au-dessus de la barre neutre pour la première fois depuis un an

L’indice PMI manufacturier japonais a été finalisé à 50,4 en mai, contre 49,6 en avril, franchissant la barre des 50 neutres pour la première fois depuis un an. S&P Global a noté que la production et les nouvelles commandes sont restées globalement stables, tandis que les stocks d’emploi et d’intrants ont connu une expansion.

Pollyanna De Lima de S&P Global Market Intelligence a souligné les « tendances encourageantes » dans l’industrie manufacturière, notant que les nouvelles commandes et la production étaient stables et que les entreprises étaient optimistes quant à l’année à venir. Elle a mentionné que les stocks d’intrants ont augmenté à mesure que les matériaux commandés ces derniers mois arrivaient, ce qui est de bon augure pour la production et suggère une reprise progressive à court terme.

L’emploi dans les usines a également augmenté, mais il a continué d’être affecté par les départs à la retraite et les difficultés à trouver des remplaçants appropriés. Un autre défi auquel les fabricants ont été confrontés a été l’intensification des pressions sur les coûts dues à la dépréciation du yen, qui a pesé sur les prix des produits importés. Ceci, conjugué à la hausse des coûts salariaux, a conduit à la plus forte augmentation des charges de production en un an. De Lima a souligné que cela est préoccupant étant donné la faiblesse de la demande intérieure et extérieure.

L’indice PMI manufacturier chinois Caixin s’élève à 51,7 et la production reprend

L’indice manufacturier chinois Caixin PMI a légèrement augmenté, passant de 51,4 à 51,7 en mai, dépassant les attentes de 51,5. Caixin a indiqué que la production a augmenté à son rythme le plus prononcé depuis juin 2022, avec la croissance de l’activité d’achat la plus rapide en trois ans. Dans le même temps, l’inflation des prix des intrants a atteint son plus haut niveau depuis sept mois.

Wang Zhe, économiste principal chez Caixin Insight Group, a souligné que le secteur manufacturier a continué de s’améliorer, avec des gains en termes d’offre, de demande intérieure et d’exportations. La logistique et les transports sont restés efficaces et les entreprises ont augmenté leurs quantités d’achats et leurs stocks, reflétant des perspectives positives.

Malgré ces évolutions positives, Wang a noté des défis persistants, notamment des niveaux de prix bas du côté des ventes. De plus, l’emploi a continué de diminuer, les entreprises restant prudentes en matière d’embauche.

Le camp mondial des réductions de taux va s’étendre : la BCE et la Banque du Canada vont baisser leurs taux cette semaine ?

Les réunions des deux principales banques centrales, la Banque du Canada et la BCE, seront surveillées de près cette semaine, ainsi que les indicateurs d’évolution des marchés aux États-Unis, en Suisse, en Australie et en Chine.

Pour BdC, les attentes penchent vers une réduction du taux de 25 points de base à 4,75 %, surtout après que le PIB canadien a affiché une croissance plus lente que prévu au premier trimestre et que les taux d’inflation se sont stabilisés dans la fourchette cible de 1 à 3 % pendant plusieurs mois. Cependant, tous les économistes ne sont pas d’accord, certains prédisant que la baisse des taux pourrait être reportée à juillet.

Que l’assouplissement politique commence cette semaine ou non, le point central de la Banque du Canada sera sans aucun doute les indications prospectives qu’elle fournira sur la voie de l’assouplissement de la politique monétaire tout au long de l’année. Un récent sondage Reuters indique que la majorité des économistes s’attendent à au moins trois baisses de taux cette année, les prévisions étant centrées sur une réduction à 4,00 % d’ici la fin de l’année. La Banque du Canada a la possibilité de faire évoluer le dollar canadien en façonnant les attentes dans d’autres sens.

Sur BCE À l’avant-plan, une baisse des taux semble presque certaine cette semaine, les attentes pointant vers une réduction de 25 points de base du taux de dépôt à 3,75 % et un ajustement correspondant du taux de refinancement principal à 4,25 %. Compte tenu de la récente hausse inattendue de l’inflation dans la zone euro, une baisse consécutive des taux en juillet semble hautement improbable.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, devrait maintenir une position dépendante des données, en se concentrant sur une approche réunion par réunion dans ses communications. Toutefois, les projections économiques à venir pourraient offrir des indications précieuses sur la probabilité qu’une ou deux réductions de taux supplémentaires soient mises en œuvre plus tard dans l’année.

Outre ces réunions des banques centrales, plusieurs autres rapports économiques clés devraient être publiés, qui pourraient également influencer l’humeur du marché. Il s’agit notamment des indices ISM américains et de la masse salariale non agricole, des revenus monétaires et des dépenses des ménages du Japon, de l’IPC suisse, des chiffres de l’emploi au Canada, du PIB de l’Australie, ainsi que des indices PMI et de la balance commerciale Caixin de la Chine.

Voici quelques faits saillants de la semaine :

  • Lundi : finale du PMI manufacturier japonais ; Fabrication du PMI Caixin en Chine ; PMI manufacturier suisse ; Finale du PMI manufacturier de la zone euro ; Finale du PMI manufacturier britannique ; Indice PMI canadien pour la fabrication ; ISM américain Fabrication, dépenses de construction.
  • Mardi : base monétaire japonaise ; Compte courant australien ; IPC suisse ; Chômage en Allemagne ; Commandes d’usines américaines.
  • Mercredi; termes de l’échange néo-zélandais ; Gains monétaires moyens au Japon ; PIB de l’Australie ; Services PMI Caixin en Chine ; Production industrielle française ; Services PMI de la zone euro final, PPI ; Services PMI britanniques définitifs ; Emploi ADP aux États-Unis, services ISM ; Décision sur les taux de la BdC,
  • Jeudi : balance commerciale des biens de l’Australie ; Chômage suisse; Commandes d’usine en Allemagne ; Ventes au détail en Italie ; Construction du PMI britannique ; Ventes au détail de la zone euro ; décisions de taux de la BCE ; Balance commerciale du Canada, Ivey PMI ; Demandes de chômage aux États-Unis ; balance commerciale.
  • Vendredi : ventes manufacturières néo-zélandaises ; Dépenses des ménages japonais ; Balance commerciale de la Chine ; Production industrielle allemande, balance commerciale ; Réserves suisses de devises étrangères; Révision du PIB de la zone euro ; Emploi au Canada ; Masse salariale non agricole aux États-Unis.

Perspectives quotidiennes GBP/JPY

Pivots quotidiens : (S1) 1,0798 ; (P) 1,0822 ; (R1) 1,0855 ; Plus….

Le biais intrajournalier sur le GBP/JPY reste neutre pour le moment. Un nouveau rallye est attendu tant que le support de 198,73 tient. Une cassure ferme de 200,72 confirmera une reprise plus importante de la tendance haussière. Le prochain objectif est une projection de 61,8% de 195,02 à 200,72, contre 198,73 à 202,25.

Dans l’ensemble, tant que la résistance de 188,63 deviendra le support, la tendance haussière à long terme devrait se poursuivre. Des échanges soutenus au-dessus de 200,53 ouvriront la voie à une projection à 100 % de 155,33 à 188,63, de 178,32 à 211,62.

Mise à jour des indicateurs économiques

GMT Ccy Événements Réel Prévision Précédent modifié
23h50 JPY Dépenses en capital T1 6,80% 12,20% 16,40%
0h30 JPY Indice PMI manufacturier mai F 50,4 50,5 50,5
1:45 CNY Indice PMI manufacturier Caixin de mai 51,7 51,5 51.4
7h30 CHF Indice PMI manufacturier mai 45.4 41.4
7h45 EUR Indice PMI manufacturier italien en mai 48 47.3
7h50 EUR France Indice PMI manufacturier mai F 46,7 46,7
7h55 EUR Allemagne Indice PMI manufacturier mai F 45.4 45.4
8h00 EUR Indice PMI manufacturier de la zone euro, mai F 47.4 47.4
8h30 GBP Indice PMI manufacturier mai F 51.3 51.3
13h30 GOUJAT Indice PMI manufacturier mai 49.4
13h45 USD Indice PMI manufacturier mai F 50,9 50,9
14h00 USD ISM manufacturier PMI mai 49,8 49.2
14h00 USD Prix ​​de fabrication ISM payés en mai 60 60,9
14h00 USD Indice ISM de l’emploi manufacturier mai 48,6
14h00 USD Dépenses de construction M/M avril 0,20% -0,20%

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *