Un crash de crypto-clash est un krach de marché inattendu, soudain et bref, généralement provoqué par des programmes de trading algorithmiques.

Qu’est-ce qu’un flash crash en crypto ?

Sur le marché de la cryptographie, un « krach éclair » se produit lorsqu'un actif cryptographique subit une vente massive, puis rebondit rapidement sur une courte période.

Ce fut le cas lorsque le prix du jeton d'Ethereum (ETH) a plongé de plus de 300 $ à 0,1 $ en quelques minutes sur la bourse GDAX en 2017. Un cas similaire s'est produit lorsque Ethereum a chuté de près de 50 % en raison d'une hausse de l'indice des prix à la consommation américain ( CPI) pour mai 2022. Cela a conduit à une vente massive de la part des grands acteurs du marché (baleines), provoquant une chute de son prix sur la bourse décentralisée Uniswap.

L'une des solutions potentielles explorées par les régulateurs des bourses mondiales comme la Bourse de New York (NYSE) et le Chicago Mercantile Exchange (CME) pour éviter les krachs éclair consiste à mettre en œuvre des disjoncteurs qui interrompent les activités de négociation sur le marché lorsqu'un actif tombe en dessous de 10 %. dans un délai de 15 minutes.

Cependant, de telles mesures sont assez difficiles à mettre en œuvre dans le monde décentralisé de la cryptographie, où la volatilité est élevée et les réglementations minimes. Alors que les bourses centralisées peuvent suspendre les activités de négociation, les bourses décentralisées ne le peuvent pas puisqu'elles ne sont régies par aucun organisme central.

Même si les organisations autonomes décentralisées (DAO) qui gouvernent interviennent, les dégâts seront souvent causés car leur processus de prise de décision est lent et des crashs éclair se produisent dans un court laps de temps.

Qu’est-ce qui fait planter la crypto ?

Il est assez difficile d'attribuer la cause des crashs flash dans les cryptomonnaies à un seul facteur, cependant, ils surviennent souvent à la suite d'activités humaines et informatiques.

Humains

Dans certains cas, les baleines facilitent les crashs éclair résultant d'échanges accidentels, comme une erreur du gros doigt, c'est-à-dire passer involontairement un ordre au mauvais prix ou ajouter accidentellement zéro.

Parfois, les traders peuvent délibérément recourir à des moyens illégaux, tels que l'usurpation d'identité ou la superposition dynamique, lorsqu'un trader passe des ordres de vente importants pour créer l'illusion d'une vente massive et inciter d'autres à commencer à vendre par crainte d'une baisse potentielle des prix. Le trader réalisera alors un profit en achetant le même actif à un prix beaucoup plus bas pendant le flash crash et en le revendant à un prix considérablement plus élevé après le rebond de l'actif.

Des ordinateurs

Le trading algorithmique a créé des krachs éclair dans le passé et déclenche souvent une cascade de liquidations massives. Certains robots sont programmés pour utiliser des solutions algorithmiques qui reconnaissent les aberrations et exécutent automatiquement les ordres de vente pour éviter les pertes.

Par exemple, un actif cryptographique se négocie à 0,5 ETH et un système de trading à haute fréquence dispose d’un algorithme qui déclenche des ordres de vente lorsque le prix tombe entre 0,45 ETH et 0,55 ETH. En conséquence, une baisse du prix à 0,45 ETH déclenchera l’ordre de vente automatique, ce qui pourrait faire baisser davantage le prix et déclencher continuellement davantage d’ordres de vente algorithmiques à mesure que la baisse baisse.

Exemples de crashs flash

Le krach éclair le plus notable s'est sans doute produit sur le marché boursier américain le 6 mai 2010, lorsque les principaux indices boursiers se sont brièvement effondrés, jusqu'à 10 %. Depuis lors, des crashs flash se sont également produits à plusieurs reprises sur les marchés de la cryptographie.

En 2021, Bitcoin a connu un crash éclair au cours duquel le prix du BTC a chuté de 90 %, passant d'un sommet historique de 67 000 $ sur la bourse Binance à un minimum de 8 200 $. Le crash éclair a été attribué à un bug dans l’algorithme de trading d’un acteur du marché. Cela a également affecté d’autres actifs cryptographiques comme l’Ether (ETH), dont le prix a baissé de 4 000 $ à 2 000 $.

Coindesk a signalé un autre cas de bref krach du prix de l’ETH plus tôt en 2022, où le prix a chuté de 15 %, passant d’environ 1 765 $ à 1 534 $ en une demi-heure environ, et a rebondi presque immédiatement.

En juin 2022, le Chain token (XCN) a perdu plus de 90 % de sa valeur avant de récupérer la plupart des pertes plus tard dans la même journée. L'événement a été attribué à un problème technique d'API signalé par l'équipe de développement.

Impact d'un crash crypto flash

L’impact d’un krach éclair sur le marché des cryptomonnaies peut être important et de grande envergure. Les effets peuvent inclure des pertes importantes pour les investisseurs, car ceux qui sont pris au dépourvu par la baisse des prix pourraient ne pas être en mesure de liquider leurs positions à temps. Cela peut éroder la confiance dans le marché et dissuader les nouveaux investisseurs d’y participer.

Les krachs peuvent également avoir un impact négatif sur le sentiment du marché, entraînant une perte de confiance dans la stabilité et la fiabilité des crypto-monnaies. Cela peut entraîner une diminution des volumes de transactions et de la liquidité du marché.

En fonction de la gravité du flash krach et de ses causes sous-jacentes, il peut y avoir des effets à long terme sur la perception des crypto-monnaies en tant qu’actifs d’investissement viables. Les investisseurs pourraient devenir plus prudents et plus réticents à prendre des risques, ce qui entraînerait une adoption réduite et une croissance plus lente du marché.

Conclusion

Les crashs flash de crypto sont apparus comme un phénomène récurrent dans le paysage volatil des monnaies numériques. Les baisses de prix soudaines et courtes peuvent être déclenchées par divers facteurs, notamment des manipulations de marché, des annonces réglementaires ou des problèmes techniques, et soulignent les risques inhérents associés aux investissements cryptographiques.

Bien que les crashs flash puissent présenter des opportunités sur lesquelles les traders chevronnés peuvent capitaliser, ils rappellent également brutalement l'importance de la gestion des risques et d'une diligence raisonnable approfondie dans la navigation sur les marchés de la cryptographie.

FAQ

Les crashs de crypto-clashs sont-ils une forme de manipulation de marché ?

Bien qu’un krach éclair de la cryptographie puisse être causé par une manipulation du marché, d’autres facteurs tels que des problèmes techniques et l’échec des algorithmes peuvent également influencer la survenance de tels événements.

Les traders peuvent-ils profiter d’un crash crypto flash ?

Certains traders de crypto voient les crashs éclair comme une opportunité de gagner rapidement de l’argent avant que les prix ne rebondissent. Cependant, ce type de trading est assez risqué car il est difficile de détecter si une baisse soudaine du prix d'une pièce est un krach éclair ou une correction de prix plus durable.

Bitcoin a-t-il déjà connu un crash éclair ?

Oui, Bitcoin a été sujet à des crashs flash à plusieurs reprises. L’important crash flash du Bitcoin s’est produit en décembre 2021, lorsque des positions longues d’une valeur d’environ 2 milliards de dollars ont été effacées du marché.

Suivez-nous sur Google Actualités

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *