Le dernier | 12 Palestiniens tués et 25 blessés lors d’une opération israélienne de deux jours en Cisjordanie

20 views 8:23 am 0 Comments mai 23, 2024

L’armée israélienne a annoncé jeudi avoir achevé une opération de deux jours en Cisjordanie occupée, menée par le ministère palestinien de la Santé.

L’armée israélienne a annoncé jeudi avoir achevé une opération de deux jours en Cisjordanie occupée qui, selon le ministère palestinien de la Santé, a tué 12 Palestiniens et en a blessé 25.

Les tensions provoquées par la guerre entre Israël et le Hamas ont également été ressenties en mer Rouge, où un missile s’est écrasé jeudi près du détroit crucial de Bab el-Mandeb, mais n’a causé aucun dégât, et au Liban, où l’agence officielle National News L’agence affirme qu’une frappe de drone israélien a tué une personne et blessé trois élèves qui passaient à proximité dans un bus. Plus de 400 personnes ont été tuées au Liban depuis qu’Israël et le Hezbollah ont commencé à échanger des tirs au lendemain du début de la dernière guerre à Gaza.

La Norvège, l’Irlande et l’Espagne ont annoncé mercredi qu’elles reconnaissaient un État palestinien, une décision saluée par les Palestiniens comme une affirmation de leur quête de plusieurs décennies, alors qu’Israël a rappelé ses ambassadeurs dans les trois pays.

Il s’agit du deuxième coup porté à la réputation internationale d’Israël cette semaine après que le procureur en chef de la Cour pénale internationale a déclaré qu’il demanderait des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense. La Cour internationale de Justice examine également les allégations de génocide qu’Israël a vigoureusement niées.

Au moins 35 000 Palestiniens ont été tués, selon le ministère de la Santé de Gaza, qui ne fait pas de distinction entre combattants et civils.

Israël a lancé sa guerre à Gaza après l’attaque du Hamas du 7 octobre au cours de laquelle des militants ont fait irruption dans le sud d’Israël, tuant environ 1 200 personnes – pour la plupart des civils – et en enlevant environ 250.

Actuellement:

— Les demandes de mandat du procureur de la CPI contre Israël et les dirigeants du Hamas déclenchent un débat sur le rôle de la Cour.

— La Norvège, l’Irlande et l’Espagne reconnaissent un État palestinien, ce qui constitue un geste historique.

— Les familles des otages israéliens publient une vidéo de femmes soldats capturées par le Hamas.

— Les premiers secours envoyés depuis le quai américain à Gaza sont parvenus aux Palestiniens affamés, selon l’ONU.

Suivez la couverture par AP de la guerre à Gaza sur https://apnews.com/hub/israel-hamas-war.

Voici la dernière :

La plus haute cour des Nations Unies déclare qu’elle se prononcera vendredi sur la demande de cessez-le-feu de l’Afrique du Sud à Gaza

LA HAYE, Pays-Bas — La plus haute juridiction des Nations Unies a annoncé qu’elle se prononcerait vendredi sur la dernière demande urgente de l’Afrique du Sud demandant aux juges d’ordonner un cessez-le-feu à Gaza.

L’ambassadeur d’Afrique du Sud aux Pays-Bas, Vusimuzi Madonsela, a exhorté le panel de 15 juges internationaux à ordonner à Israël de « se retirer totalement et sans condition » de la bande de Gaza. Israël nie fermement les accusations de génocide, déclarant à la Cour internationale de Justice qu’il fait tout ce qu’il peut pour protéger la population civile lors de son opération militaire à Gaza.

C’était la troisième fois que la Cour internationale de Justice tenait des audiences sur la guerre à Gaza depuis que l’Afrique du Sud avait déposé une plainte en décembre devant le tribunal, basé à La Haye aux Pays-Bas, accusant Israël de génocide.

La Cour internationale de Justice a annoncé jeudi qu’elle rendrait sa décision vendredi après-midi à 13h00 GMT, quelques jours seulement après que le procureur en chef d’un autre tribunal basé à La Haye, la Cour pénale internationale, a annoncé qu’il recherchait des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et la Défense. Le ministre Yoav Gallant et trois dirigeants du Hamas pour des accusations liées à la guerre à Gaza.

UN MISSILE ÉCLABOUSSURE DANS LA MER ROUGE LORS D’UNE PROBABLE ATTAQUE REBELLE HOUTHI, MANQUANT UN NAVIRE À PROXIMITÉ

DUBAI, Émirats arabes unis — Un missile s’est abattu jeudi dans les eaux de la mer Rouge près du détroit crucial de Bab el-Mandeb, mais n’a causé aucun dommage à un navire commercial qui passait lors d’une attaque probablement menée par les rebelles Houthis du Yémen, les Britanniques » a déclaré le centre des opérations commerciales maritimes du Royaume-Uni.

Les Houthis n’ont pas immédiatement revendiqué l’attaque, même s’il leur faudra parfois des heures, voire des jours, pour reconnaître leurs assauts.

Les Houthis ont lancé des attaques contre les navires dans la mer Rouge et dans le golfe d’Aden ces derniers mois, exigeant qu’Israël mette fin à la guerre à Gaza, qui y a tué plus de 35 000 Palestiniens. La guerre a commencé après que des militants dirigés par le Hamas ont attaqué Israël le 7 octobre, tuant environ 1 200 personnes et prenant quelque 250 otages.

Les Houthis ont lancé plus de 50 attaques contre des navires, saisi un navire et en a coulé un autre depuis novembre, selon l’administration maritime des États-Unis.

La navigation via la mer Rouge et le golfe d’Aden a diminué en raison de la menace. Ces dernières semaines, le rythme des attaques des Houthis a ralenti, même si les rebelles ont affirmé avoir abattu des drones de surveillance américains.

12 PALESTINIENS TUÉS AU COURS D’UNE OPÉRATION DE DEUX JOURS EN CISJORDANIE

TEL AVIV, Israël — L’armée israélienne a annoncé jeudi avoir achevé une opération de deux jours en Cisjordanie occupée qui, selon le ministère palestinien de la Santé, a tué 12 Palestiniens et en a blessé 25.

L’armée a lancé l’opération mardi dans la ville de Jénine et dans un camp de réfugiés urbain adjacent dans le cadre de la répression contre les militants dans la région. Le groupe militant du Jihad islamique palestinien a déclaré que ses combattants combattaient les forces israéliennes.

Des groupes militants ont revendiqué au moins huit des morts comme combattants : un du Hamas et sept des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, une branche armée du parti Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas. Le groupe du Jihad islamique a déclaré qu’un nombre indéterminé de ses combattants avaient été tués.

Parmi les personnes tuées se trouvait un chirurgien d’un hôpital local, selon Wissam Abu Baker, directeur de l’hôpital gouvernemental de Jénine. Le chirurgien a été tué alors qu’il se rendait à son travail, a déclaré Abu Baker.

L’armée n’a pas immédiatement divulgué de détails supplémentaires sur l’opération.

Jénine et le camp de réfugiés urbain adjacent ont longtemps été un bastion de la lutte armée contre l’occupation israélienne, et la fréquence des raids des troupes israéliennes a augmenté pendant la guerre à Gaza.

La violence a augmenté en Cisjordanie depuis le début de la guerre à Gaza. Le ministère palestinien de la Santé affirme que plus de 500 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie depuis le 7 octobre. Beaucoup ont été abattus lors d’affrontements armés lors de raids militaires, d’autres pour avoir lancé des pierres ou des explosifs sur les troupes. Des personnes non impliquées dans les affrontements ont également été tuées.

UNE GRÈVE ISRAÉLIENNE TUE 1 ÉTUDIANT ET BLESSURE 3 ÉTUDIANTS, DIT L’AGENCE DE PRESSE DE L’ÉTAT DU LIBAN

BEYROUTH — L’agence de presse nationale libanaise affirme qu’une frappe de drone israélien a tué une personne et blessé trois élèves qui passaient à proximité dans un bus.

L’agence a indiqué que la grève de jeudi matin avait endommagé le bus et détruit une voiture sur une route menant au bourg de Nabatiyeh, dans le sud du pays. Les étudiants blessés ont été transportés vers les hôpitaux de la région.

L’homme qui a été tué a été identifié comme étant Mohammed Farran, que le Hezbollah a identifié comme l’un de ses membres.

Les frappes aériennes israéliennes ont tué de nombreux membres du Hezbollah ces derniers mois.

Les échanges de tirs entre le Hezbollah et Israël ont commencé au lendemain du déclenchement de la guerre entre Israël et le Hamas, le 7 octobre. Depuis, plus de 400 personnes ont été tuées au Liban. La plupart des morts étaient des combattants, mais plus de 70 étaient des civils et des non-combattants.

Droits d’auteur © 2024 La Presse Associée. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, écrit ou redistribué.

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *