Bank of America prédit une hausse d’environ 200 % pour ces 2 actions « à achat fort »

19 views 1:03 pm 0 Comments mai 19, 2024

De nouveaux indicateurs d’un ralentissement de l’économie ont atténué les craintes d’inflation, poussant le S&P 500 à des niveaux records la semaine dernière. L’indice, qui avait chuté d’environ 4 % en avril, est désormais en hausse de 11 % sur l’année.

Cette dynamique va-t-elle perdurer ? Savita Subramanian, responsable de la stratégie actions américaines et quantitative chez Bank of America, pense que ce sera le cas. Elle adopte une position optimiste quant aux perspectives actuelles du marché et l’étaye en examinant les résultats à long terme des plus de 300 derniers trimestres. « 20 étaient en récession, 13 en stagflation et 90 % du temps, tout allait bien », a noté Subramanian.

En pratique, les perspectives de Subramanian l’amènent à prôner une actionnariat à long terme et elle conseille aux investisseurs d’éviter de synchroniser le marché. Selon elle, « « Le temps passé sur le marché vaut mieux que le timing du marché » est un adage ancien mais prémonitoire. Le risque de perdre de l’argent sur les actions diminue à mesure que les horizons temporels s’allongent, un phénomène propre aux actions par rapport aux autres classes d’actifs. Les meilleurs jours suivent généralement les pires jours, et manquer ces meilleurs jours coûte cher : depuis les années 1930, manquer les 10 meilleurs jours du S&P 500 par décennie aurait rapporté un gain dérisoire de 66 % contre environ 23 000 % en restant investi.

Les collègues de Subramanian parmi les analystes boursiers de Bank of America partagent cette perspective positive et conseillent aux investisseurs d’acheter deux actions en particulier. Les deux ont un solide potentiel de hausse – jusqu’à 200 % dans un cas. Selon les banques de données TipRanks, les deux actions obtiennent également la note « achat fort » de la part du consensus plus large des analystes ; Regardons de plus près et découvrons pourquoi ils sont prêts à réaliser des gains.

Sutro Biopharma (STRO)

Le premier choix de Bank of America que nous examinerons, Sutro Biopharma, est une société de recherche médicale au stade clinique fortement axée sur l’oncologie. La société s’engage à développer de nouveaux médicaments pour traiter les besoins non satisfaits courants dans de nombreux cancers ; Sutro poursuit cet objectif en développant un pipeline de recherche composé de candidats médicaments présentant des profils thérapeutiques améliorés.

Pour atteindre cet objectif, Sutro a d’abord développé une plateforme technologique propriétaire, baptisée XpressCF. La société a reconnu une limite inhérente à la création de la plupart des médicaments candidats : les composés, en particulier les protéines, sont créés à partir de lignées existantes de cellules vivantes. Étant donné que ces cellules doivent être intactes et fonctionner, elles ne peuvent pas produire certaines molécules et les méthodes de production peuvent être lourdes.

La plateforme XpressCF de Sutro utilise une technologie acellulaire, utilisant un extrait des composants cellulaires qui produisent des protéines. Cette nouvelle plate-forme technologique permet à Sutro de produire « des protéines uniques avec un rendement en g/L en 8 à 10 heures à n’importe quelle échelle » et de les transformer en de nouveaux médicaments candidats. Grâce à sa plateforme, Sutro peut développer des composés aussi variés que de petits peptides et des anticorps monoclonaux.

Le principal médicament candidat du pipeline de Sutro est le STRO-002, également appelé luveltamab tazevibuline, ou luvelta en abrégé. Ce nouvel agent thérapeutique s’est révélé prometteur lors de tests précoces contre le cancer de l’ovaire et fait actuellement l’objet d’une étude de phase 2/3, appelée REFRαME-O1, dans le traitement du cancer de l’ovaire résistant au platine (PROC). L’essai comprend deux parties, une partie d’optimisation de la dose qui est entièrement recrutée auprès de 50 patients, et un essai randomisé dirigé par l’enregistrement, partie 2, qui a été ouvert au recrutement en avril. La partie 2 de cet essai, la partie de phase 3, devrait recruter jusqu’à 500 patients.

Pour Tazeen Ahmad, analyste chez Bank of America, la puissante combinaison d’un candidat médicament à haut potentiel et d’une plate-forme de développement à fort potentiel offerte par cette société est trop attrayante pour que les investisseurs la laissent passer. Elle écrit à propos du médicament candidat : ​​« Nous pensons que Luvelta a le potentiel de traiter jusqu’à 80 % des patients PROC, une amélioration significative par rapport aux ~30 % éligibles à l’Elahere d’AbbVie (ADC FolRα approuvé). Bien que nous ne modélisions pas tous les patients éligibles recevant le médicament, nous pensons que Luvelta représente une opportunité commerciale attrayante dans le PROC, avec un potentiel d’expansion dans d’autres indications oncologiques à besoins élevés et non satisfaits… Nous modélisons actuellement les pics de ventes ajustés en fonction du risque pour Luvelta dans le PROC. de 597 millions de dollars.

Ahmad explique ensuite en quoi la plateforme de développement de Sutra constitue un autre atout solide : « À ce jour, l’approche différenciée de STRO a généré des partenariats stratégiques avec des noms de premier plan tels qu’Astellas, Merck, Ipsen et Bristol Myers Squibb. Nous notons que ces partenariats feront partie intégrante de la capacité de l’entreprise à continuer à maximiser la portée de sa plateforme XpressCF et de ses produits candidats innovants dans des domaines où les besoins sont importants et non satisfaits.

Ensemble, ces actifs soutiennent la note d’achat d’Ahmad sur STRO, et son objectif de prix de 12 $ pointe vers un solide potentiel de hausse sur un an d’environ 199 %. (Pour voir le parcours d’Ahmad, cliquez ici)

Dans l’ensemble, la note consensuelle d’achat fort sur STRO est basée sur 10 revues d’analystes récentes, dont 9 achats et 1 conservation. Les actions se vendent 4,01 $ et leur objectif de cours moyen de 11,44 $ suggère que l’action gagnera 185 % au cours des 12 prochains mois. (Voir Prévisions boursières STRO)

Avidité Biosciences (ARN)

Le deuxième titre sur la liste d’aujourd’hui est une autre biotechnologie, Avidity Biosciences. Cette société se concentre sur le développement d’agents thérapeutiques ciblés à base d’ARN et a mis en place sa propre plateforme de développement exclusive pour y parvenir. La plate-forme, appelée Antibody Oligonucleotide Conjugates, ou AOC, est décrite comme ayant un « potentiel large et perturbateur, et la société a déjà mis un portefeuille de programmes sur les maladies musculaires dans le pipeline de recherche.

Les maladies génétiques sont particulièrement difficiles à traiter et ont en même temps un impact profond sur la vie des patients, ce qui rend le développement de nouveaux traitements thérapeutiques urgent. La plateforme AOC d’Avidity permet à l’entreprise de concevoir et de mettre au point des médicaments candidats qui offrent à la fois la sélectivité tissulaire des traitements par anticorps monoclonaux et la précision des médicaments à base d’oligonucléotides, dans une démarche qui promet de redéfinir la thérapie à base d’ARN. Les médicaments candidats qui en résultent ont le potentiel de cibler plus efficacement les causes génétiques sous-jacentes de nombreuses maladies.

Jusqu’à présent, Avidity a utilisé sa plateforme pour mettre trois thérapies à ARN dans le pipeline d’essais cliniques. Ces candidats visent à cibler la cause génétique spécifique de trois maladies musculaires rares, dont chacune s’est révélée incurable avec les thérapies à ARN précédemment disponibles. La société a déjà connu un certain succès dans son programme de recherche et a réalisé la toute première administration ciblée réussie d’ARN dans le tissu musculaire. Ce succès précoce sous-tend ses trois programmes cliniques pour la dystrophie myotonique de type 1 (DM1), la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) et la dystrophie musculaire facioscapulohumérale (FSHD).

La piste DM1, mettant en vedette le candidat médicament AOC-1001, est la plus avancée. Le médicament, baptisé delpacibart etedesiran et abrégé en del-desiran, a montré une inversion de la progression de la maladie dans plusieurs mesures fonctionnelles lors des premiers tests – une réalisation importante pour un médicament ciblant une maladie neuromusculaire souvent mortelle pour laquelle aucun traitement actuellement approuvé. Avidity lancera un essai mondial de phase 3 de l’AOC-1001, HARBOR, au cours du trimestre en cours.

Un deuxième candidat médicament, l’AOC-1044, a obtenu en février la désignation de maladie pédiatrique rare par la FDA pour le traitement de la DMD44. La société publiera les données de cohorte de 5 mg/kg de l’étude de phase 1/2 EXPLORE 44 sur l’AOC-1044 chez les personnes vivant avec la DMD44 au cours du second semestre 2024.

Le troisième candidat médicament de la société au stade clinique, l’AOC-1020, est un traitement contre la FSHD. Avidity est en passe de présenter les données préliminaires d’environ la moitié des patients participant à l’essai clinique de phase 1/2 FORTITUDE du candidat médicament. Cette publication de données est attendue au cours de ce trimestre.

Ce sont des « tirs au but » importants qui ont attiré l’attention de l’analyste Geoff Meacham. Dans sa couverture de cette société pour Bank of America, Meacham expose une position optimiste : « Nous pensons que l’ARN devrait bénéficier d’une forte demande pour ses thérapies AOC innovantes et estimons que les ventes ajustées maximales de 2,3 milliards de dollars d’ici 2033 pour le portefeuille de troubles musculaires rares de la société. (AOC 1001 dans DM1, AOC 1044 dans DMD susceptible de sauter l’exon 44 et AOC 1020 dans FSHD). Avec une plateforme innovante et une voie de commercialisation dès 2026, nous considérons l’ARN comme une opportunité risque-récompense attrayante.

Pour l’avenir, l’analyste considère les actions RNA comme un achat, et son objectif de cours de 40 $ indique un potentiel de hausse de 35,5 % à un horizon d’un an. (Pour voir le palmarès de Meacham, cliquez ici)

Une vision haussière n’est pas une exception ici ; L’action RNA bénéficie de 7 avis d’analystes unanimement positifs derrière sa note consensuelle d’achat fort. L’action se négocie actuellement à 29,50 $ et a un objectif de cours moyen de 42,67 $, pour un potentiel de hausse de 45 % pour l’année à venir. (Voir Prévisions du stock d’ARN)

Pour trouver de bonnes idées de négociation d’actions à des valorisations attrayantes, visitez TipRanks. Meilleures actions à acheter, un outil qui rassemble toutes les informations sur les actions de TipRanks.

Avertissement : les opinions exprimées dans cet article sont uniquement celles des analystes présentés. Le contenu est destiné à être utilisé à des fins informatives uniquement. Il est très important de faire votre propre analyse avant d’effectuer tout investissement.

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *